LA PETITE ENCYCLO­PÉDIE
DES ÉCHELLES ET DES MODES

TAD magazine (janvier/février 2001)




Notre bonne vieille terre est fort heureusement encore habitée par de délicieux fous et autres doux dingues. À savoir des gens capable d'entreprendre des "choses" impensables pour le commun des mortels et ce tout simplement par passion. C'est le cas de Jean-Pierre Poulin qui a concocté tout seul, dans son coin, une encyclopédie étonnante et certainement très intéressante pour tout amateur de musique.

Non content de nous proposer un travail conséquent, notre homme a tout fait à la main. Entendez par là que tout est manuscrit: écriture, dessins, portées, échelles, graphiques, comme si l'ordinateur n'existait pas. Et le travail est propre, net, clair, sympatique, même si parfois un peu scolaire dans la présentation.

Par contre les matières abordées sont assez sérieuses. Poulin nous explique en détail ce qu'est une échelle, un mode, une gamme. Là dessus, il nous emmène dans un long voyage à la découverte de tous les modes à deux degrés. Chacun est montré graphiquement au cours des 85 premières pages, avec des exemples qui nous permettent de savoir que tel mode est joué aux îles Salomon, tel autre chez les Korjak ou au Ladakh, un autre chez les Inuit, celui-ci chez les Papous, etc...

Viennent ensuite d'autres systèmes, une exploration des modes en Inde et de leurs principales classifications (on aimerait un peu plus, parcequ'il rassemble les ragas en dix thâta selon le système de Bhatkhande, lequel était lui-même conscient des lacunes de sa classification, mais n'oublions pas que nous sommes ici dans une première approche), une vision du monde arabe et du maquam, avec classification des maquamat, les modes orientaux, les modes voisins.

Après quoi on part dans les altérations, les grilles du blues, les accords du hard rock, la dissonnance, l'improvisation, les séries dodécaphoniques, etc, etc, jusqu'au système zarlinien du XVIe après être passé par Messiaen.

Et on termine, essoufflé, par une discographie très sélective mais très sérieuse et une bibliographie.

Un travail dingue qu'on imaginerait patiemment dessiné par une sorte de savant un peu fou au fin fond d'une campagne retirée. Un travail qui concerne essentiellement les musiciens pratiquants et qui pourra leur permettre de mieux comprendre ces alchimies des notes et des échelles. Un ouvrage qu'ils risquent de consulter régulièrement et qui ne risque pas de prendre la poussière au même endroit de la bibliothèque ad vitam eternam.


TRAD magazine




ACCUEIL > PRESSE